Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
UNE BOUTEILLE À LA MER

INDIFFÉRENCE

Je me tords de douleur,

Je hurle et je pleure,

Et au son de ma voix,

Tu éloignes tes pas.

 

Devant mes plaies saignantes,

Ma douleur brûlante,

 Tu passes à mes côtés,

Sans même me regarder.

 

Tu entends mes plaintes,

Mes peurs et mes craintes,

Tu ris encore plus fort,

Pour t'échapper encore.

 

N'as tu jamais pensé,

Que derrière ce visage,

Se trouve un coeur blessé,

Qui attends le partage.

 

Derrière l'indifférence,

 Se cache ta souffrance,

 Cette dure réalité,

Que tu veux éviter.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Qu'y -a-t-il de pire que l'indifférence ? des mots très forts
Répondre
M
C'est vrai... l'indifférence est d'une grande violence ! Bonne soirée :)
E
Bonsoir Mel, comme je connais cette douleur, ce mal sournois ... Tu en parles si bien ! Courage ma douce amie, ne baisse pas les bras ! Je t'embrasse très fort ... Laureen
Répondre
M
Merci bcp Elea Lauren pour ton partage et pour ton message chaleureux et amical ! Bon dimanche :)
M
Bonsoir Mel,
Désolée pour ce retard à te commenter alors que je m'étais épanchée sur tes vers d'une puissance mélancolique rare et je ne peux qu'espérer qu'en les écrivant tu auras pu alléger ne serait-ce qu'un peu la douleur qui qui t'innonde.
Mes Amitiés
( petite correction sans vouloir te déplaire V15-16:
Se trouve un coeur blessé,
Qui attend le partage.)
Répondre
M
Merci bcp Marl'Aime ...ne t'inquiètes pas ...le temps ne compte pas qd l'Amour s'exprime à travers toi :)
Merci pour la correction de la faute de frappe ! Ce n'est pas pour me déplaire ...bien au contraire :) bonne journée ! Amitiés
A
J'ai longtemps fait partie des indifférents mais la vie avance, avance et finalement, je suis prise de pitié sur tous et toutes... et même de moi-même8 Mea culpa, Gisèle, mère de la jeune Ariane Grimm qui a beaucoup écrit... et même contre moi... GISÈLE
Répondre
M
C'est tout à ton honneur de reconnaître certaines erreurs....et d'évoluer ...ça demande bcp d'humilité et de courage et peu de personnes en sont capable ! Merci de ta visite ...ça me touche énormément...Arianne me fait penser un peu à moi...les circonstances de ma vie ont fait que j'ai commencé à écrire très tôt ...c'était une bouée de survie...mais j'avais peur et j'ai tt détruit ...de tt façon je n'ai pas son génie ;) amitiés
M
pas facile de voir souffrir ceux qui sont autour de nous....surtout quand on ne peut rien y faire, alors certain essaie d'ignorer ce qu'il voit ou ce qu'il entend, ne pas leur en vouloir....mais peut-être essayer de leur expliquer....douce fin de journée à toi et merci de ton passage
Répondre
M
Oui c'est vrai...parfois c'est un sentiment d'impuissance...parfois de l'égocentrisme...ou du déni... chaque situation est différente... Merci Moqueplet pour ta visite :) amitiés
C
Bonsoir Mel,
Il n'y a rien de pire que l'indifférence, en effet !!!
Que c'est bien écrit !!!
Douce soirée !
Répondre
M
Je suis d'accord..c'est une arme silencieuse mais qui peut briser des vies...amitiés
E
Bonjour Mel et amitiés
Répondre
M
Salut Écureuil bleu. Tu vas bien ? Amitiés
R
Mais peut-on indéfiniment éviter la réalité même dur? Non je ne pense pas. Très beau texte Mel bisous
Répondre
M
Malheureusement certaines personnes passent leur vie dans le déni et la fuite de tout ce qui les "dérange" y compris la souffrance de l'autre ... c'est parfois par égoïsme...ou une façon de ne pas faire face à leur propre souffrances... amitiés
M
https://marie-aupaysdesimagesetdesmots.blogspot.com/2011/04/tanka-hurler-en-silence.html

Souffrance, douleur que tu exprimes dans un cri poétique
Répondre
M
Merci Marie
..je vais aller te lire...les grandes souffrances sont partagées ....amitiés !
T
d'abord j'adore ton illustration !!!
et puis aussi beaucoup ton poème
terrible poème d'amour !!!!
muchos besos
tilk
Répondre
M
Merci bcp Tilk !! Oui...c'est vrai...de l'amour déçu et manqué... Amitiés !
N.b: la photo trouvée sur internet ..c'est vrai qu'elle exprime admirablement cet enfermement...:)