Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
UNE BOUTEILLE À LA MER

PAPILLON DU SOIR...

Dans une cabane obscure,

Petit enfant pleurait,

 Du fond de ses blessures,

Ses larmes jaillissaient.

 

Perdu dans sa douleur,

Il sentit un caresse,

Tendre, comme une fleur,

Au parfum de tendresse.

 

 Levant la tête, il vit,

Un papillon fragile,

Illuminant sa nuit,

De milles couleurs subtiles.

 

"Mon joli papillon,

 Es-tu venu pour moi ?

N'es-tu qu'un illusion ?

J'ai tant besoin de toi !

 

Dans un élan gracieux,

Léger comme un baiser,

Ce messager des cieux,

Sur l'enfant s'est posé.

 

"Reste auprès de moi,

Je veux t'aimer encore,

Te serrer dans mes bras,

Pour me sentir plus fort."

 

 Ouvrant ses petites mains,

Contre son coeur serrées,

L'enfant ne trouva rien,

Qu'une poussière colorée.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
une fin moins douce que le poème pour ce papillon... le petit garçon ne voulait probablement pas en arriver là.. son "excitation" lui a donné une force qu'il n'a probablement pas comprise.
Répondre
M
C'est vrai Sedna...trop d'amour peut faire autant de mal qu'une absence....bisous ????????????
E
Bonjour Mel. Ce poème est très beau, la fin est tragique pour le papillon qui ne résiste pas aux mains de l'enfant... Bonne journée
Répondre
M
Tu es la seule à ce jour qui a compris la fin du poème...;) oui parfois on s'accroche désespérément aux personnes qui nous apportent du réconfort..et on peut les étouffer...les écraser par l'intensité de notre Amour ...merci :)
M
Bonjour Mel,
Il est joli comme un conte ce poème où tu as caché une douleur profonde que j'ai ressentie avec intensité. J'espère que tu sauras aussi trouver ce papillon magique pour y déposer un peu de ton tourment.
Bonne journée
Répondre
M
Merci Marl'Aime pour ton empathie :) je croyais l'avoir trouvé ...mais à trop le serrer...il a failli finir écrasé comme le papillon....l'Amour est trop fragile et délicat ...
A
Bonsoir Melancoline,
Qu'il est beau et émouvant ce poème !
Il me fait penser à un ou deux de mes textes ou le papillon était parfois une fée.
C'est plein de douceur et de magie, avec cette délicate touche de tendresse qui caresse le coeur.
C'est magnifique !
Bisous
Répondre
M
Merci bcp Aquarella pour tes mots ..ça me touche...mon intention ds ce poème est bcp moins douce et délicate que ta lecture...mais ça c'est la magie des mots qui peuvent être ressentis différemment...:) Bisous !
E
Une jolie poésie passe une bonne soirée bisous
Répondre
M
Merci Evy :) À toi aussi :-)
E
petit coucou en passant...ti penso tanto e ti mando un dolce abbraccio!!!stammi bene...ci sentiamo sta sera ? ...o domani ??baci baci :-):-@
Répondre
C
Je ne sais pas ce qui te fait mal. Je n'ai pas bien compris, mais ne te laisse pas aller. Continue à écrire ce qui te fait mal, que tu as mal. Quelqu'un pourra peut-être t'aider (peut-être moi qui sais ?). Garde le contact. Bisous.
Répondre
C
J'aimerai mettre un lien de ton blog sur le mien.... si tu le permets...
Répondre
G
Papillon papillonne... ;-) GL
Répondre
E
salut mel...j'ai pensé de répondre à ce gracieux enfant ici..;)coucou jolie enfant au regard si doux...que cette petite poussière colorée, que tu tiens entre tes mains, s'éparpille autour de toi, te devienne douce et lumineuse, pour éclaircir ton chemin et adoucir tes pas, accompagner ta promenade et te serrer dans une tendre chaleur...;)et que ce papillon reste pour toujours dans ton coeur et dans tes yeux...pour te donner son envie de voler... toujours plus haut...un grande bacione...:)
Répondre