Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
UNE BOUTEILLE À LA MER

L'OISEAU-FLEUR

Il était une fleur,

Éclose dans la douleur,

Arrosée par les larmes,

Et brisée par les armes.

 

Cette fleur si frêle,

Craintive et si sage,

Était oiseau en elle,

Prête pour le grand voyage.

 

Tous les jours elle rêvait,

Qu'un oiseau l'emportait,

Très haut vers le soleil,

Là où tout est merveille.

 

Mais quand venait le soir,

Les oiseaux s'en allaient,

La laissant dans le noir,

Déçue et apeurée.

 

Et un jour un roseau,

Qui l'a voyait rêver,

Les yeux levés si haut,

Vint la retrouver.

 

Tendrement enlacés,

La petite fleur bleue,

Et le roseau dressé,

Se sentaient si heureux.

 

Mais un jour cette fleur,

A voulu partager,

Son rêve, sa douleur,

D'être un oiseau caché.

 

Le roseau fût blessé,

De ce cri de douleur,

Il ne reconnaîssait

Plus sa petite fleur.

 

Il se sentait trahi,

Par cet oiseau caché,

Comme par un ennemi,

Qui l'avait terrassé.

 

Le roseau s'est plié,

La fleur s'est fanée,

Le rêve s'est brisé,

L'oiseau mort à jamais.

 

                                                                                   

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Bonsoir, en retour de ta visite, je suis venue te lire ... Et je ne regrette pas du tout ! Ce texte est vraiment très beau et très poétique ... Malgré une fin si triste ! J'ai adoré te lire ... Bravo pour cette belle écriture mélancolique ... Doux dimanche, Laureen
Répondre
M
Merci Laurène de ta visite et tes gentils commentaires :) oui...la fin est triste...mais inspirée de ma réalité... j'écris pour évacuer ..toutes les douleurs accumulées ...amitiés :)
M
Superbe ! Triste mais absolument superbe ! Me revient à l'esprit cette citation tellement vraie : "Les chants désespérés sont les plus beaux."
Et c'est de cette beauté par la douleur transcendée que peuvent éclore les plus beaux mots et les plus beaux espoirs.
Excellent week-end !
Martine
Répondre
M
Merci infiniment pour tes mots qui me touchent profondément...bon weekend à toi aussi :)
M
Je suis venue te rendre visite pour te remercier d'être passée sur les pages de mon blog!
J'ai beaucoup aimé ton poème, une complainte, une fable pour dire souffrance, douleur rêves brisés...On ne pourra jamais oublier cet oiseau-fleur...
Répondre
M
Merci bcp Marie ..ce que tu dis de ce petit poème ...inspiré de la réalité me touche bcp... :) bonne soirée
M
La fleur, le roseau, l'oiseau, tout cela c'est toi.... Regarde comme cela fait de belles histoires et comprends que ce sont que des histoires ! L'amour est dans ton cœur ; il fleurit autour de toi ; il te sourit du ciel ; tout est ton miroir, tout te renvoie ta propre image ! Oublie tout ce qui passe, regarde le présent et son souffle vivifiant.
Répondre
M
J'aurais bien aimé croire que tout cela ce sont des histoires..mais ds les moments de souffrances...je ne vois aucune espérance ...je ne vois que des images déformées par la rage...
C
Magnifiquement bien écrit, ce poème, Mel ! Ce petit oiseau (petite lumière) doit se réveiller de ses cendres pour que le rêve se continue encore longtemps, longremps ... le roseau sera remplacé et la Fleur alors sera plus forte que que jamais et sèchera ses larmes ! Je sais, pas facile mais c'est pour son plus grand bien ! Douce poursuite de ce après-midi ! Amitié♥
Répondre
M
Merci Colette pour ton message plein d'espérance... même si cette fleur ne croit plus au bonheur... amitié :)
E
Bonjour Mel. C'est bien triste un rêve brisés. Ton conte est joli mais la fin est triste. Ecrire fait du bien... Bonne journée
Répondre
M
Salut écureuil bleu...tu as raison ...et bien plus triste qu'un rêve brisé...c'est qd toute la vie est fracassée... alors qu'il suffit parfois de si peu de bienveillance...pour apaiser les souffrances...merci pour tes visites et tes commentaires :)
M
La vie est si triste parfois...
Répondre
M
C'est vrai Marlou...je ne peux pas dire le contraire... heureusement l'écriture permet de l'exprimer .. amitiés
T
même si la fin est triste !!!
besos
tilk
Répondre
M
Oui... c'est vrai... c'est souvent le cas ;) amitiés
T
j'aime beaucoup
rien que le titre cela donne envie de le lire
muchos besos
tilk
Répondre
M
Merci Tilk :)
A
Bonsoir Mel,
Ce poème est de toute beauté. C'est une métaphore qui en dit long sur le poids de la souffrance et de son enfermement.
Lorsque nous sommes accablés par la douleur, les blessures et le chagrin, nous avons tous un espace en nous dans lequel nous nous réfugions et qui nous permet de sortir et de nous évader du milieu qui nous fait souffrir.
Parfois, nous croyons trouver un écho amical et compatissant auprès d'un compagnon qui pourrait nous comprendre, auprès d'une âme-soeur (et cela peut arriver) mais parfois il s'avère que cette personne ne correspond pas à cette âme-soeur que nous avions cru reconnaître.
Je le sais pour l'avoir vécu.
Mais là encore, ce n'est qu'une étape sur le chemin... pour nous faire avancer plus loin,... tout simplement parce que là n'était pas notre destination finale.
Alors, il ne faut pas laisser mourir l'oiseau. Il faut juste le laisser se reposer. Il s'envolera plus tard, lorsque le bon moment sera venu.
Gros bisous
Répondre
M
Aquarella...je suis très touchée par ton message et ton témoignage...c'est exactement ça....les ailes de l'oiseau se sont fracassées tellement de fois....qu'il a perdu confiance en l'humanité...et il se laisse mourir car il ne croit plus en l'avenir... amitiés :)