Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
UNE BOUTEILLE À LA MER

ELLE N'AVAIT QUE DIX ANS...

Pour toi petit Ange...je ne t'oublierai jamais !

Elle n'avait que dix ans,

La tristesse pleine le cœur,

Le visage souriant,

Malgré toute sa douleur.

 

Elle n'avait que dix ans,

La vie pleine de promesses,

De danse et de chants,

De baisers, de tendresse.

 

Elle n'avait que dix ans,

Avait tellement à dire,

Sur la vie, sur les grands,

Qui l'avaient fait souffrir.

 

Elle n'avait que dix ans,

Elle a brûlé trop vite,

Dans le brasier brûlant,

De la peur qui l'habite.

 

Elle n'avait que dix ans,

Elle a rejoint le Ciel,

Cet ange innocent, 

Parti à tire-d'aile.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
et oui les moments de tristesse sont à peu près chez tout le monde dans nos vies respectives....mais il faut que tu essaies aussi de sourire, c'est l'équilibre de nos vies....sinon on se perd dans des méandres pas possibles....allez souris.....en tout cas je te souhaite une bien douce journée
Répondre
M
Merci Moqueplet pour ton message et tes encouragements...mais parfois c'est si dur de sourire qd la souffrance nous submerge devant tellement de d'injustice et de violence ...mais je souris qd même car elle, au moins, elle est dans un monde meilleur et elle nous donne la force pour essayer de rendre le monde un peu plus humain... ...amitiés :)
R
Mon Dieu mais qu'est donc arrivée a cette petite pour qu'elle parte si jeune, vu ton texte ça a du être terrible. Bisous
Répondre
M
Oh oui ... ce qu'elle a vécu était terrifiant..et sa mort encore plus....merci de ta visite :) amitiés
E
Bonsoir Mel,
Ton poème est bouleversant ! Quel calvaire elle a du vivre durant ces 10 années ! Comment des humains peuvent ils faire subir ça à un enfant ? Ce ne sont pas des humains ce sont des monstres ... Et il y en a plus qu'on ne pense... L'enfer n'est pas là haut, il est sur terre ... Pauvre petite fille, partie trop tôt mais certainement plus heureuse là-haut ... Que fait le système ? Ça me révolte ! Merci Mel pour ton poème qui a le mérite de soulever pas mal d'interrogations ... Paix à ton âme petit ange ...
Répondre
M
Oh oui....j'ai toujours le cœur brisé en pensant à elle...surtout qu'elle n'avait pas de mots pour dire sa terreur et sa douleur car elle était autiste ...et j'ai le regret infini de ne pas avoir pu la sauver ... quand il a su qu'on a signalé ...son père l'a fait taire à jamais ...j'espère de tout cœur qu'elle repose en paix dans un monde meilleur où elle est aimée ... amitiés
M
Mal au cœur quand la vie est cruelle ...
Répondre
M
Oh oui ...mais ce n'est pas la vie qui est cruelle...ce sont certains humains..ici en l'occurrence ses propres parents ... amitiés
M
Quel poème poignant ! 10 ans... oui, c'est bien trop tôt pour quitter la vie... Il y a des choses que l'on ne comprend pas, parfois...Les parents en portent longtemps le poids sur leurs épaules, mais je suis sûre que cette petit fille est heureuse, maintenant, de l'autre côté.
Bonne journée à toi !
Amitiés,
Martine
Répondre
M
Chère Martine...c'est le papa qui abusait de sa fille autiste et l'a tuée qd le signalement a été fait ..et la mère complice par son silence ...cette fillette est sûrement plus heureuse là où elle est...j'espère que les parents seront hantés à vie par l'horreur de leurs actes. Amitiés
M
Beaucoup d'émotion en lisant ton poème!
Une chanson triste de toute beauté en l'honneur de cette petite fille
Répondre
M
J'ai lu ton poème ...c'est bouleversant...et malheureusement tjr actuel ...amitiés
M
Merci Marie ...je passe te lirel...mais j'ai du mal à laisser des commentaires chez toi! Tu les reçois ? Amitiés
M
Je t'offre ce vieux poème:
https://marie-aupaysdesimagesetdesmots.blogspot.com/2010/07/poeme-dechirure-interieure.html
T
quand on vient chez toi ... on trouve l'émotion ...
je devrais venir lire tes poèmes avant de peindre !!!
muchos besos
tilk
Répondre
M
Ça me touche énormément Tilk...merci !
M
Bonjour Mel,
Rien n'est plus triste et douloureux que la disparition d'un enfant et lorsque cela s'accompagne de souffrance et de violence, le sentiment d'injustice étant démultiplié, la foi réconforte, l'écriture apaise, cependant je crois le pardon est impossible.
Mes amitiés
Répondre
M
Salut Marl'Aime .. Je comprends bien ce que tu dis...je sais que je ne suis pas responsable... Mais mon caractère..mon histoire..mon contexte ....m'ont rendus hypersensibie e empathique au point de souffrir sans cesse car tout me touche et me blesse...amitiés
P.s: j'ai tjr du mal a poster des commentaires chez toi et ton amie Marie ...et certains de mes commentaires apparaissent en inconnue a cause des bugs...bonne journée
M
Bonsoir Mel,
Mais pourquoi se pardonner ? Ne pas réussir à sauver quelqu'un ce n'est pas du tout pareil que tuer quelqu'un ! On n'est coupable de rien, même dans le cas d'un accident malheureux, alors bien sûr la conscience fait qu'on se sente responsable mais autant prendre directement toute la misère du monde sur nos épaules ! Je parlais uniquement des meurtriers dans mon propos.
Cordiales salutations
M
Merci pour ton message..amitiés
M
C'est vrai Marl'Aime....pardonner aux autres et à soi même ...car on vit avec la culpabilité ...de ne pas avoir pu la sauver ...
B
perdre un enfant est ingérable
Répondre
M
Oui...C'est extrêmement douloureux...amitiés
E
Oh Mel, je ne sais si tu parles de ton enfant ou d'un autre mais c'est horrible de perdre un enfant. Tes mots donnent des frissons.
Répondre
E
Bonsoir Mel. Ton poème rend un bel hommage à cette petite fille trop vite partie. Amitiés
M
Non...ce n'était pas mon enfant ...je n'en ai pas...mais c'était mon élève...autiste et je n'ai pas pu la sauver... Je garderai ce regret ds mon cœur à jamais ... amitiés !