Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
UNE BOUTEILLE À LA MER

Absence...

J'ai tout perdu, même mes rimes 

Ton absence me hante

et me pousse vers l'abîme 

Tout semble vide, tout semble vain 

Je vis dans l'épouvante

Ne lâche pas ma main. 

Tout me parle de toi, 

Et chacun souvenir

Devient une arme tranchante,

J'ai peur de l'avenir.

J'avais atteint la cime,

Ma tête contre ton cœur,

Le mien s'est arrêté

Vaincu par la douleur.

Je m'accroche à tes mots,

C'est mon dernier lien

Ils raisonnement au profond, ils résonnent au loin

Murmurent dans mon silence :

"Je suis là... viens"


 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
.
Les dangers accourent,
Subtils, inconnus :
De près ils m’entourent,
Plus près est Jésus,
Qui dans le voyage,
Me redit : « C’est moi !
Ne crains rien : courage !
Je suis toujours avec toi ! »
Répondre
M
Magnifique prière..merci :)
.
helloNon, jamais tout seul,
Non, jamais tout seul,
Jésus mon Sauveur me garde,
Jamais ne me laisse seul.
Non, jamais tout seul,
Non, jamais tout seul,
Jésus mon Sauveur me garde,
Je ne suis jamais tout seul.
Répondre
M
Si tu le dis ;)
E
Bonjour Mel. Un joli poème sur l'absence : dûe au deuil peut-être. Un cri du coeur
Répondre
M
Salut Écureuil bleu...pour moi...les deuils les plus douloureux sont ceux qu'on doit faire qd les personnes sont toujours là....amitiés
S
j'ai beaucoup écrit sur l'absence et encore car je connais ce sentiment et tes mots puissants témoignent de ce que tu vis. très beau texte comme un cri dans le silence
Répondre
M
Merci Sedna...oui...la vie est ponctuée de deuils et de séparation... certains plus difficiles que d'autres...j'espère que tu en souffres moins ..amitiés
T
l'absence !!!une terrible présence !!!!
texte très émouvant !!!
besos
tilk
Répondre
M
Oh oui...tu as tout à fait raison...bisous
C
Décrite à la perfection, cette déchirante douleur, Mel !
Que cette semaine te soit douce et belle !
Répondre
M
Merci bcp Colette!! Je te souhaite aussi une très belle semaine :) bisous
M
L'absence rime avec souffrance
Quand le vide donne des vertiges
que la vie s'effiloche
On s'accroche à des mots
des bouteilles à la mer
Répondre
M
Très beau et très vrai Marie ! Merci bcp et bonne semaine :)
M
Sublime ! Ce poème exprime à la perfection la profonde douleur de l'absence qui nous vrille le cœur inlassablement, sans que notre esprit parvienne jamais à nous raisonner. C'est une douleur lancinante qui, certes, finit par s'adoucir avec le temps, mais qui, au moment où on la vit, nous laisse triste et désemparé.
Merci pour ce magnifique partage, Mel.
Bonne soirée !
Martine
Répondre
M
Merci pour ton empathie et tes mots si gentils ! Bonne journée et à bientôt j'espère ;)
B
Poignant...
Tellement difficile de gérer l'absence d'un être cher.
Bisous
Répondre
M
C'est vrai Béa..et qd les pertes se succèdent... Une part de nous meurt à jamais...bisous
S
Faire le deuil de l'avant... facile à dire. je sais,! un jour, peut-être, l'horizon s'éclaircira et sans oublier, la vie reviendra dans ton coeur meurtri.
Répondre
M
Merci Sedna...:) Sincèrement je n'espère plus rien de cette vie..j'attends juste qu'elle soit finie ...bisous et bon dimanche !